Trouvez votre expert

Vous êtes à la recherche d’un expert en bâtiment pour un problème que vous rencontrez sur votre maison / appartement ou dans vos travaux ou acquisition de bien ?

Trouvez votre expert parmi nos experts membres du réseau national Union des Experts.

Service Expertise d’isolation acoustique

Le constat

Les niveaux de pression acoustique (bruits) sont considérés comme non conformes lorsqu’ils ne respectent pas les exigences de la réglementation en vigueur. Toutefois, il peut exister des cas de bruits considérés comme anormaux, même dans le respect de la réglementation : un bruit émergent (différence entre bruit de fond et niveau de bruit émis) important et apparaissant fréquemment, par exemple.

Les bruits dans les bâtiments se décomposent en quatre grandes familles :

  • les bruits aériens (1) dont la source est intérieure ou extérieure ;
  • les bruits d’impact (2) correspondent à des chocs intérieurs ;
  • les bruits d’équipements internes du bâtiment (3) ;
  • la réverbération du son au sein même d’une pièce (4).
schemas acoustique

Le diagnostic

La plupart des défauts d’isolation acoustique proviennent d’erreurs de conception, quelques-uns d’erreurs d’exécution.

Les défauts d’isolement aux bruits aériens

Les bruits aériens se propagent :

  • par transmissions directes au travers des parois séparatives, pour environ 1/3 ;
  • par transmissions latérales par des parois liées à la paroi séparative, pour environ 2/3 ;
  • par des transmissions parasites mettant en communication les locaux (ex : via le réseau de VMC)
Défauts de conception
  • Insuffisance de l’affaiblissement acoustique procuré par la paroi séparative :
    – trop grande légèreté d’une paroi séparative simple et homogène ;
    – performances inadaptées d’une paroi séparative double.
  • Absence de prise en compte de la présence dans la paroi de parties aux performances plus faibles (exemple : entrées d’air incorporées dans une fenêtre).
  • Absence de prise en compte des transmissions latérales par les parois liées aux parois séparatives ou encore, par exemple, interphonie entre locaux superposés via les bouches de VMC.
  • Mauvaise étanchéité à l’air des parois séparatives (défauts de calfeutrement de menuiseries de coffres de volets roulants).
  • Défauts de calfeutrement des pénétrations dans le plancher.
Défauts de mise en œuvre
  • Mauvaise étanchéité à l’air des parois séparatives (exemple : défauts de calfeutrement de menuiseries de coffres de volets roulants).
  • Défauts de calfeutrement des pénétrations dans le plancher.
 
Défauts d’isolation aux bruits d’impact
Défauts de conception
  • Mauvais choix des couches isolantes intermédiaires entre élément porteur et sol (chape flottante sur une couche résiliente aux performances insuffisantes).
  • Choix d’une sous-couche résiliente ne présentant pas de garantie suffisante quant à sa tenue dans le temps.
Défauts de mise en œuvre

Existence de ponts phoniques accidentels (poinçonnement des sous-couches résilientes par un matériau dur, absence de continuité du résilient, en périphérie ou au droit de pénétrations).

Défauts d’isolation aux bruits d’équipements
  • Choix d’un équipement aux performances inadaptées (exemple : groupe de VMC trop bruyant).
  • Emplacement maladroit des équipements (exemple : gaine d’ascenseur contiguë à une chambre).
  • Installation défectueuse des équipements (exemple / chaudière murale non désolidarisée ou fixée sur une cloison légère.