Trouvez votre expert

Vous êtes à la recherche d’un expert en bâtiment pour un problème que vous rencontrez sur votre maison / appartement ou dans vos travaux ou acquisition de bien ?

Trouvez votre expert parmi nos experts membres du réseau national Union des Experts.

Service Expertise plomberie

Le constat

Les canalisations en cuivre sont largement utilisées en distribution d’eau. À ce titre, on les retrouve fréquemment incorporées dans les dalles.
Les tubes de cuivre peuvent être le siège de corrosions internes (corrosion uniforme – eau bleue – par piqûres
(« pitting » 1 et 2), corrosion – érosion) ou bien externes (principalement sur les tubes encastrés sous gaine).

Le diagnostic

Les relevés d’étanchéité servent à prévenir la pénétration de l’eau en périphérie des terrasses revêtues d’un complexe d’étanchéité, empêchant ainsi les infiltrations à l’intérieur des ouvrages.
Pour assurer l’étanchéité de la toiture-terrasse à sa périphérie et au niveau des émergences, ces relevés sont mis en œuvre en adhérence totale sur un support adapté à cet usage dans le cas de membranes bitumineuses (cf. DTU série 43.1 jusqu’à 5 et 43.11) ou, dans le cas de membranes synthétiques et pour des hauteurs de relevés courantes (jusqu’à 20 cm, voire 40 selon l’Avis Technique ou le DTA), réalisés en pose libre et maintenus en tête par collage sur une tôle calaminée ou fixés mécaniquement.
Depuis quelques années, en association avec les revêtements d’étanchéité bitumineux, il est possible de réaliser des relevés en résine (bitume – polyuréthane) appliquée à froid à la brosse, en remplacement des membranes.

Les décollements et glissements peuvent avoir plusieurs origines :
  • un support humide (décollement par pression de vapeur d’eau) ;
  • un défaut d’imprégnation (absence, insuffisance ou nature inadaptée de l’imprégnation) ;
  • l’aspect glacé du support ;
  • un défaut de soudure du revêtement ;
  • des contraintes mécaniques de cisaillement ( créé par une charge importante (terre) en fonction de la hauteur du relevé, principalement) ;
  • l’absence ou un défaut de protection en tête des relevés (engravure, becquets collés/vissés et/ou solins métalliques…).
Les déchirures (poinçonnements) proviennent :
  • d’une fissuration du support ;
  • de cisaillements dans les gorges des relevés dus à des poussées de la protection en dur de la partie courante (insuffisance voire absence de joint périphérique) ;
  • du cisaillement (plis à 45°) dû à des effets thermiques entre les parties isolées (partie courante) et celles non isolées (acrotères et/ou équerres métalliques).
Les débordements :

dans le cas de terrasses-jardins, ils sont dus à un niveau de terre dépassant la hauteur des relevés.
Cela arrive lorsque l’on surestime le tassement futur de la terre.

schema plomberie en dalle